Le Bénévolat

LE BENEVOLAT "MOT MAGIQUE"

Le bénévolat "mot magique", inconnu de bien des gens.

Rassurez-vous, nous ne venons pas vous faire un cours, encore moins la morale: nous voudrions seulement mettre en évidence et valoriser tant que faire se peut, le travail parfois obscur, souvent ingrat, que même avec obstination et abnégation ces équipes d'hommes et de femmes qui se dévouent corps et âmes sans compter, consacrant le plus clair de leur temps libre, au détriment parfois de leur vie familiale, afin que la majorité des associations à but non lucratif, puissent exister et s'accroitre favorablement.

ACTIVUS BENEVOLUS: Nom latin donné au bénévole.
C'est un bipède que l'on rencontre souvent sur le terrain et surtout dans les associations ou il peut se réunir avec ses congénéres.
Les Activus Benevolus se rassemblent à un signal mystérieux appelé CONVOCATION. On les rencontre aussi en petits groupes dans divers endroits, quelques fois tard le soir, l'oeil hagard, le cheveu en bataille et le teint blaffard, discutant ferme de la meilleure façon d'animer une manifestation, de régler un problème, ou de faire des recettes supplémentaires pour boucler le budget de l'association.

ON LES APPELLENT DES "BENEVOLES"
Ils ne sont pas malheureusement reconnus à leur juste valeur. C'est regrettable car leur action en faveur du monde associatif est incontestable et indispensable. Un danger pourtant se précise, la raréfaction du bénévolat.
Il s'avère que de nos jours, les candidats à la gestion bénévole des associations se font de plus en plus rare, ce qui hypothèque considérablement le devenir de ce monde associatif.

LE GRAND "YAKA" ET LE "FAUQUON"
L'ennemi héréditaire de L'ACTIVUS BENEVOLUS: Ceux qui ne s'investissent jamais, mais critiquent toujours. Ce sont aussi des mammifères bipèdes. Ils se caractérisent surtout par un cerveau très petit qui ne leur permet de reconnaître que deux mots: "YAKA" et "FAUQUON". Ce qui explique leur nom. Bien que le FAUQUON ait une connotation de participation, le jour "J", il ne faut pas les solliciter. Ils auront toujours quelque chose à faire.
Le "YAKA" et le "FAUQUON", bien abrités dans l'anonymat, attendent le moment propice ou le bénévole fera une erreur, un oubli, pour bondir et lancer leur venin qui bien souvent provoquera chez le bénévole une maladie très grave appelée "DECOURAGEMENT".
Le bénévole décimé par le découragement, risque de disparaître et il n'est pas impossible que dans quelques années, on rencontrera cette espèce uniquement dans les zoos, où, comme tous les animaux enfermés, ils n'arrivent plus à se reproduire.
Alors là, les grands "YAKAS" et aussi les "FAUQUONS" avec leurs petits cerveaux et leurs grandes bouches, viendront leur lancer des cacahuètes pour tromper leur ennui; en se rappelant avec nostalgie le passé, pas si lointain ou "L'ACTIVUS BENEVOLUS" abondait.
NOUS, oui aussi bizarre que cela puisse paraître, je dis NOUS car je fait partie des ACTIVUS BENEVOLUS qui donnent sans compter leur temps et leur argent pour le bien du monde associatif; NOUS n'attendons pas des autres une reconnaissance sans limite, mais seulement de temps en temps, un geste de sympathie, une main tendue, une parole sincère qui réconforte et un sourire, qui sont des richesses sans pareilles.
Ditae corehenim escid quidis alicti voluptatio doluptatibus quae nonse verquilliqui dolora alias aliti cus dolorepreium quae.  


UsVSP Boules.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com